Sign up to our newsletter:

Inauguration Solennelle du Jardin Botanique de Kisantu

CONGO
18 February 2008

The inauguration of the Kisantu Botanic GardenLe 16 février etais lieu l’inauguration officielle des 200 hectares du Jardin botanique de Kisantu (Inkisi, Bas-Congo).  La réhabilitation de ce magnifique jardin botanique, fondé en 1901 par un Jésuite ardennais, a été financée par l’Union européenne. 

Le Jardin botanique national de Belgique a assumé la direction du programme de restauration, en collaboration avec l’Institut des Jardins Zoologiques et Botaniques du Congo (IJZBC) et du WWF (Fond mondial pour la Nature).  A côté de la rénovation des bâtiments et de l’aménagement des collections, la formation du personnel a constitué un point fort du programme de réhabilitation.

Des Plantes Comestibles et Médicinales

De nombreux Congolais visitent le Jardin botanique de Kisantu, renommé dans le pays.  Cette institution, fondée en 1901 par le Jésuite ardennais Gillet, a traversé sans grands heurts les profonds changements du pays.  Elle joue un important rôle social en multipliant par exemple les plantes locales et en les mettant à la disposition du public : arbres fruitiers, plantes comestibles et plantes ″à chenilles″.  Les Congolais mangent en effet différentes espèces de chenilles, une importante source de protéines pour eux : il est donc important de préserver les plantes qui les abritent.  Kisantu travaille également à élaborer une collection de référence bien documentée de plantes locales avec des propriétés médicinales.  Objectif : encourager un usage durable de ces plantes en tant que médicaments de première ligne.  Enfin, l’institution sensibilise également les jeunes à des problèmes qui les concernent de près, comme le déboisement, l’érosion des sols et les changements climatiques.    

Une Collaboration Fructueuse

Le programme de réhabilitation de l’Union européenne portait, durant deux ans, sur la restauration d’un certain nombre de bâtiments comme l’herbier, le musée et les bâtiments administratifs.  En outre, le personnel a reçu une formation spécifique pour ce qui concerne par exemple la gestion de l’herbier, les soins à apporter aux plantes et la diffusion des connaissances botaniques.  Le jardin botanique de Kisantu est resté isolé durant ces dernières décennies : aussi, l’équipe de Meise collabore avec le service éducatif local, pour le promouvoir auprès des touristes au niveau national et international mais aussi auprès de la population locale.

Du Concret pour la Biodiversité Congolaise

En mettant son expérience au service de son homologue congolais, le Jardin botanique national contribue concrètement au développement durable et à la protection des la diversité végétale africaine.   Comme de nombreux jardins botaniques associés à travers le monde (www.bgci.org), Meise participe à la sauvegarde des espèces, car l’avenir des êtres humains dépend étroitement de leurs alliées, les plantes.

Plus d’informations sur

•    le projet lié aux chenilles comestibles



Edible Caterpillars in the Bas Congo

Wherever caterpillars are eaten in Africa, caterpillars are a desirable and high in protein food. However, their popularity can lead to overharvesting of both them and their food plants - Kisantu Botanic Garden was involved in a project to safeguard and improve access to caterpillar food.

Read more...



Back to Archive

Related Gardens

Belgium - Meise
Democratic Republic of the Congo (formerly Zaire) - Bas-Congo Province - Inkisi-Kisantu