Sign up to our newsletter:

Evaluation de Panneaux d’Interprétation

Number 24 - June 2002
Francoise Brenckmann

L'Arboretum de Chevreloup, Rocquencourt, France 

Il est montré qu’il est possible, sur ce site, d’intéresser un public en promenade récréative par un concept d’interprétation. C’était notre premier objectif. Cette étude a également une valeur plus générale et suggère que la scénographie en milieu ouvert est un élément important non seulement pour attirer l’attention des visiteurs mais également pour la retenir et avoir un impact didactique.

Pour renouveler l’intérêt des visiteurs de l’arboretum de Chèvreloup en affirmant sa mission de diffusion des connaissances, des panneaux d’interprétation ont été proposés et testés comme des prototypes. Situé en région parisienne, l’arboretum de Chèvreloup est un bel espace arboré de 200 hectares, qui appartient au Museum National d’Histoire Naturelle (France). Depuis 1989 un parcours pédagogique avec un plan-dépliant permet aux visiteurs de découvrir 80 arbres remarquables. Ils portent chacun un numéro et une étiquette informative de 5 lignes concernant des aspects divers selon les espèces: botaniques, écologiques, ethnobotaniques, horticoles, historiques etc. Une brochure illustrée est disponible et des visites guidées sont proposées le Samedi.

Une étude d’audience a montré que l’arboretum est principalement visité par un public de proximité, citadin, fidélisé, à niveau d’éducation particulièrement élevé. Les motivations de visite sont d’abord les promenades récréatives, 40% des visiteurs ont une visée purement de détente, mais 52% ont un objectif double: la détente et l’éducation.

Nous allons rapidement décrire les panneaux conçus en relation avec nos objectifs, le lieu, et le public. Pour animer ce lieu, nous avons proposé des panneaux temporaires. Ils mettaient en scène un merisier monumental et interprétaient sa floraison, phénomène éphémère et spectaculaire. Ils ont été conçus spécifiquement pour cet arbre, pour ce moment.

Etant donné la taille et le type du lieu, il s’agissait d’attirer le public de loin, puis de près de l’inciter à la lecture tout autant qu’à l’observation des fleurs. Faire écrin et non écran. Les 5 panneaux de grande taille (2 m x 1 m), furent utilisés comme élément de signalétique. Pour mettre l’arbre en valeur, nous avons recherché l’harmonie de couleur et de forme avec le merisier monumental: ces panneaux en forme de pétales rose pâle se mêlaient aux branches basses de l’arbre. Les fleurs pouvaient être observées en même temps que les textes peuvaient être lus.

Compte tenu des particularités du public, notre objectif était de satisfaire les visiteurs en promenade éducative mais également de conquérir ceux dont la motivation était la détente pure. En gardant à l’esprit que les visiteurs sont là pour se détendre d’abord, les textes proposaient un ‘point de vue’ sur la floraison, pour le plaisir.

Une évaluation de type formatif a été effectuée à petite échelle, le temps de la floraison.

Que Voulions-Nous Evaluer?

Il existe deux volets dans l’évaluation:

  1. le volet ‘que font les visiteurs?’. Avons-nous réussi à attirer les visiteurs dans ce grand espace ouvert vers notre point focal? et avons retenu leur attention sur le texte mais aussi sur les fleurs?
  2. le volet ‘que pensent les visiteurs?’ Cette interprétation est-elle en adéquation avec les attentes et les motivations des visiteurs? Les visiteurs veulent-ils d’autres panneaux temporaires de ce type?

Comment Avons-Nous Evalué?

Trois méthodes d’évaluation sont combinées à 3 situations:

  • le merisier sans les panneaux: le témoin
  • le merisier avec les panneaux
  • les panneaux sous un autre arbre de la même famille, un beau pommier, situé dans la même zone de l’arboretum, mais n’ayant pas la stature imposante du merisier.

Pour répondre au volet 1 nous avons principalement utilisé l’observation du comportement des visiteurs. Le pourcentage de ceux qui s’arrêtent donne un indice de l’attractivité de l’objet. Le temps moyen d’arrêt donne un indice du pouvoir de rétention.

Pour répondre au volet 2 une évaluation qualitative est réalisée. Nous avons interviewé certains visiteurs dont le comportement était au paravent observé. L’interview comporte trois sections: la première concerne le contexte, les motivations, et la pratique de la visite, la seconde concerne l’avis des visiteurs sur les panneaux (leur forme et leur contenu), enfin la troisième section est une fiche biographique.

Le nombre des interviews étant restreint (11 sans panneaux, 18 avec panneaux sous le merisier, et 11 avec panneaux sous le pommier), pour compléter ces données et avoir une image un peu plus représentative de l’avis du public, des questionnaires auto-administrés (185) ont été distribués, reprenant ces questions.

Les Résultats et Discussions

Les observations de comportement ont permis de rapidement obtenir les renseignements souhaités concernant le pouvoir d’attraction et de rétention pour les 3 situations testées. Sans panneaux, 38 % des visiteurs sont attirés par le merisier en fleur, avec les panneaux 70% des visiteurs sont attirés. Le pommier en fleur, plus petit, attire lui, très peu de visiteurs (non quantifié), mais avec les panneaux il attire également 72% des visiteurs. Dans le couple panneaux-arbre, les panneaux sont donc les éléments attracteurs. Les interviews confirment cela: les visiteurs font le détour par curiosité: ‘C’est marrant, ça attire ces pétales, ça fait regarder l’arbre, on s’apprêtait à tourner à droite’.

Le temps de rétention moyen est significativement plus long lorsque les panneaux sont situés sous le merisier, alors que la météo était nettement plus favorable quand les panneaux étaient sous le pommier en fleur. En réalité c’est le couple arbre-panneaux, et non les panneaux seuls, qui détermine la rétention des visiteurs.

Les interviews mettent en relief que la grande taille des panneaux est perçue par le public comme préjudiciable à la beauté du pommier. Nous pouvons donc dire que l’incitation à la lecture dans un espace ouvert est une question, entre autre, de mise en scène, d’équilibre entre l’objet et son support didactique.

Les interviews donnent des indications sur la perception des textes et des messages: le plaisir d’apprendre et d’être surpris est important pour ce public à niveau culturel élevé. Globalement le public considère ce type d’interprétation non académique tout à fait à propos dans ce site pourtant scientifique. Il en apprécie l’aspect éphémère, événementiel.

Les motivations des visiteurs captés par les panneaux sont diverses. Un certain nombre d’entre eux ont lu et apprécié l’interprétation alors qu’ils n’étaient pas venus pour cela mais pour la détente. Parmi ceux que nous avons interrogés, tous ceux qui n’ont pas été captés avaient une motivation récréative pure.

Les questionnaires autoadministrés confirment la structure du public connue et donnent des renseignements quantitatifs sur la demande du public: 73 % des visiteurs souhaitent plus d’informations sur la vie des plantes! Cette demande est surtout d’ordre culturelle et ludique, peu d’ordre technique ou professionnelle. En ce qui concerne le type de support didactique souhaité, si les étiquettes restent un support incontournable, le désir de renouveau est net. Mais l’avis des visiteurs est influencé par l’exemple qu’ils ont eu sous les yeux: quand le prototype est sous le merisier, une large majorité (deux tiers) est favorable à des panneaux d’interprétation, et seulement une moitié lorsque le prototype est sous le pommier. Cette différence d’appréciation du public confirme l’importance de l’aspect scénographique en milieu ouvert.

Conclusion

Il est montré qu’il est possible, sur ce site, d’intéresser un public en promenade récréative par un concept d’interprétation. C’était notre premier objectif . Cette étude a également une valeur plus générale et suggère que la scénographie en milieu ouvert est un élément important non seulement pour attirer l’attention des visiteurs mais également pour la retenir et avoir un impact didactique.

References

Bringer J.P. et Toche J. (1996) Pratique de la signalétique d’interprétation, édition Atelier Technique des espaces naturels France.
De Singly F. (1992) L’enquête et ses méthodes : le questionnaire, Paris : ed Nathan.
Kaufmann J.C. (1996) L'entretien compréhensif, Paris : ed Nathan.

Françoise Brenckmann, l’arboretum de Chèvreloup, 30 route de Versailles - 78150 Rocquencourt, France. Tel: 1 39 555380. Fax: 1 39 547497.

 
Receive Roots Regularly
Roots is a bi-annual international education review and essential reading for anyone working in the area of environmental education. Content is in English, French and Spanish. You can receive your own personal copy hot off the press, with the BGCI Education Pack. Click the pic to find out how...